Menu

jeudi 29 janvier 2015

DISCOURS D'ERIK HABIB, Président du CCJN


A NANTERRE, on appelle nos membres, nos fidèles, nos amis par leur prénom ou leur surnom, alors permettez-moi de dire : 

• Frédéric, Cabu, Elsa, Charb, Honoré, Bernard, Michel, Tignous,  Georges : « Vous êtes Charlie » et  vous n’êtes pas morts pour rien…

• Franck, Clarissa, Ahmed, Mustapha : « Vous êtes Flics » et vous n’êtes pas morts pour rien...

• Philippe,  Yohan, Yoav, François-Michel : « Vous êtes  Juifs » et vous n’êtes pas morts pour rien…

Dimanche 11 janvier 2015, 3 millions de personnes,  quelles que soient leur nationalité, leur religion, leur origine, se sont données la main pour vous. Ce soir, les représentants de notre ville, du département, de l’ensemble des cultes de la ville, des membres de notre communauté et bien plus encore vont prier ensemble pour vous. Et demain, j’en suis sûr dans de nombreuses villes de France et du département ,d’autres vont se réunir aussi... pour vous. Alors non ! Vous n’êtes pas morts pour rien.

Monsieur le Préfet,
Madame la Député,
Monsieur, le Maire,
Mesdames, Messieurs les Conseils Municipaux
Mr le Commissaire de police de Nanterre
Mr Président du CCJ 92,
Messieurs les représentants de tous les  cultes de Nanterre et du 92,
Mr le représentant des Anciens Combattants,
Mesdames et messieurs membres et amis de la Communauté de Nanterre

Chers amis,

Au nom de ces  personnes qui ont donné leur vie, permettez-moi de vous remercier d’avoir répondu aussi vite et aussi nombreux pour honorer avec nous ce soir, la mémoire de ceux qui ont perdu la vie en ce triste mois de janvier 2015.

Pourquoi ce soir ?

Et bien ... parce que la religion juive nous oblige, que dis-je nous permet de nous réunir une deuxième fois dans les 7 jours qui suivent l’enterrement d’une personne,  afin de permettre : d’une part, à leurs proches  de sortir de la première période de deuil et de reprendre contact avec l’extérieur. Et aux autres, de leur permettre  de se réunir pour être sûr de ne pas oublier.

Alors, encore une fois merci d’être là.

Si nous avons voulu faire cette cérémonie ce soir,  c’est que lors de notre présence à la synagogue de la Victoire, le dimanche 11 janvier 2015 à 18h30 :
Après que les caméras se soient arrêtées, qu’une partie du public et des  officiels, soient partis, la sœur de YOAV nous a fait écouter la musique préférée de son frère.
ET surtout,  elle nous a demandé, plutôt elle nous a supplié, de ne pas les oublier.

Ce moment d’émotion est plus ancré dans ma mémoire que le discours impressionnant de Joël Merguy, Président du Consistoire, que celui très  réconfortant de Benyamin Netanyahou, Premier Ministre israélien ,   et même des mots simples, mais justes  de Haïm Korsia, notre Grand Rabbin de France.

Car  plus que des mots, ce sont des actes que j’ai entendus, dans cette supplication : « Non, qu’ils ne soient  pas être morts pour rien »

C’est pourquoi nous avons voulu nous réunir avant la cérémonie, avec les communautés religieuses de notre département (juives, musulmanes, et chrétiennes), afin pour agir avant de passer discours pour  définir ensemble des projets pour  les années à venir.

A Nanterre, comme dans d’autres villes, nous n’avions pas attendu 2015 pour AGIR ;
 
- Un quizz portant sur l’histoire de  toutes les religions. Avec des équipes composées des trois communautés religieuses.
- Un arbre des vœux où plus de 120 personnes y ont déposé leurs vœux de paix et de bonheur.
- Un chant inédit pour la paix illustrant nos actes pour la paix  lancé lors de notre dernière réunion du 11 novembre initiée par les représentants des Anciens Combattants, que je salue ici.

Et bien, nous vous présenterons bientôt les nouvelles  idées qui vont émerger ce soir  et dont la principale évoquée le 11 novembre 2014 en sera le point d’orgue :

« Une grande soirée culturelle où chacune des communautés nous fera apprécier le meilleur de sa culture »

Un Thème des plus fédérateurs pour chacun d’entre nous, je pense.

Tout ça, bien sûr, avec un seul but : «Le  Vivre Ensemble en 2015 » afin de permettre à nos jeunes de « mieux vivre ensemble dès demain ».

Vous entendrez tout à l’heure, et tous les jeunes comme elle, un message d’espoir après ces évènements qui les ont profondément choqué.

Permettez-moi de conclure  ces quelques mots avec une phrase de Tolstoï sur les Juifs, et que j’affectionne particulièrement :

Le Juif est symbole d’éternité. Une nation que ni le feu, ni l’épée des civilisations n’ont été en mesure d’effacer de la surface de la terre, une telle nation ne peut disparaître.

Le Juif est éternel, il est une incarnation de l’éternité.  Et bien, ce soir, cette phrase peut s’appliquer :

A la liberté d’expression qui au lieu de disparaître, s’est exprimée à travers  le monde entier.
Aux lois de la République qui se sont au contraire renforcées.
A  l’antisémitisme qui vient peut-être de reculer.  

Merci à tous d’être là avec eux : Charlie, Flic, Juif, Français.

Erik Habib, Président du CCJN

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire