lundi 31 juillet 2017

Le 9 av

vous trouverez ici tout le déroulement du 9 av.


L’après-midi du 8 Av


La restriction relative à l’étude de la Torah – autre que celles des parties traitant de la destruction des Temples et d’autres sujets malheureux – débute à la mi-journée de la veille du jeûne.

Le Ta’hanoune (prières de pénitence) est omis de la prière de l’après-midi, ainsi que des prières de Tichea beAv.

Le dernier repas consiste en un oeuf bouilli trempé dans de la cendre ( certains ont la coutume de manger des lentilles en signe de deuil ) Peu avant le début du jeûne, on consomme un « repas de séparation » (« séoudah hamafseket »). Ce triste repas n’est pas très copieux (il devra etre composer d'un seul mets ).

On evite de manger avec plus de 3 hommes car on ne fait pas le zimoun avant de réciter les Grâces après le repas (birkat hamazone).2

Au coucher du soleil, les lois de Tichea beAv prennent effet.( a 21h30 )


L’office du soir

dimanche 9 juillet 2017

17 TAMOUZ

Jeûne du 17 Tamouz - 1 Juillet 2018
Début : 03h19 - Fin : 22h50

Un jour de jeûne, un jour de téchouva

Chiva assar béTamouz, le 17 tamouz : le jeûne que nous observons ce jour marque l'entrée dans la période des Trois semaines. C'est en effet le 17 Tamouz 3830 (ou en l'an70) qu'après quatre années de révolte juive les légions romaines ouvrirent une brèche dans les murailles de Jérusalem assiégée.

Cependant, la Michna (Taanit IV , 6) retient quatre autres évènements tragiques qui survinrent également un 17 Tamouz :

Moïse brisa les premières Tables de la Loi lorsqu'il vit le peuple danser autour du veau d'or
Lors de la destruction du premier Temple, c'est un 17 Tamouz que, du fait du siège par les Babyloniens, le sacrifice permanent cessa faute de bétail
Apostomos brûla un rouleau de la Torah
Une idole fut dressée dans le Temple.

QUE FAIRE (OU NE PAS FAIRE) LE 17 TAMOUZ

Les adultes (bar et bat-mitsva) en bonne santé s'abstiennent de boire et de manger de l'aube jusqu'à la tombée de la nuit. Les femmes enceintes ou qui allaitent sont dispensées du jeüne. Lorsque le 17 Tamouz tombe un Chabbat, le jeûne est repoussé au dimanche.

On peut, a la condition d'en avoir eu la claire intention avant de se coucher, se lever avant l'aube pour prendre une dernière collation.

Au cours de l'office du matin des séli'hot sont dites. La Torah (Exode 32, 11-14 et 34, 1-10) y est lue ainsi qu'à l'office de l'après-midi. Selon les rites achkénaze et 'hassidiques la haftarah des jours de jeûne est également lue à ce dernier office. Ceux qui jeûnent veilleront à ne pas omettre l'ajout spécifique aux jours de jeûne dans la bénédiction "Chéma kolénou".

Avant tout, cependant, un jour de jeûne est un jour de méditation, un moment propice pour se tourner vers D.ieu, un jour de téchouva.

Ce jeûne marque le début des "3 semaines"

dimanche 2 juillet 2017

Vision De La Paracha

Paracha Balak

Nombres 22, 1 - 25, 9


La Sidra de cette semaine nous plonge dans les bénédictions adressées au Peuple Juif par le prophète non juif, Bilaam. Balak, roi de Moav, redoutait que le Peuple Juif ne l'attaque, lui et son peuple, sur sa route vers la Terre d'Israël. Il employa donc Bilaam, un prophète non juif, pour maudire les Juifs. Bien que Bilaam désirât accomplir la mission que lui avait confiée Balak, chaque fois qu'il se préparait à proférer des malédictions, D.ieu mettait dans sa bouche des bénédictions qu'il était obligé de prononcer. Ses bénédictions furent si puissantes qu'elles sont rappelées dans la Torah pour l'éternité et que certaines d'entre elles ont pris place dans notre rituel de prières quotidiennes.
Quand Bilaam vit que D.ieu ne lui permettrait pas de maudire le peuple, il chercha à l'atteindre par un autre biais. «Leur D.ieu, dit-il à Balak, déteste l'immoralité. Que tes femmes séduisent leurs hommes.»
Balak suivit ce conseil et en conséquence, une plaie s'abattit sur le Peuple Juif, tuant des milliers d'hommes.
Nos Sages s'interrogent : «Pourquoi D.ieu attribua-t-il une vision spirituelle et un don prophétique à un homme aussi vil que Bilaam ?»