Menu

mardi 14 novembre 2017

Vision De La Paracha

Paracha Toldot
Genèse 25, 19 - 28, 9


Isaac épouse Rébecca. Vingt ans durant, ils restent sans enfants, puis voient leurs prières exaucées. Mais Rébecca connaît une grossesse difficile, car « les enfants luttaient en elle ». D.ieu lui dit : « Deux nations sont dans ton sein. L’aîné obéira au plus jeune ».

Esaü apparaît le premier suivi par Jacob tenant, de la main, le talon de son frère. Esaü devient « un chasseur rusé, un homme des champs », Jacob est « un homme intègre », qui demeure dans les tentes de l’étude. Isaac préfère Esaü, Rébecca aime Jacob. Rentrant d’une chasse, fatigué et affamé, Esaü vend son droit d’aînesse à Jacob contre un plat de lentilles rouges.

jeudi 9 novembre 2017

Vision de la Paracha - Hayé Sarah

   L'effort de l'homme qui révèle la bénédiction

Le verset 'Hayé Sarah 24, 26 dit : "Its'hak la conduisit dans la tente de Sarah, sa mère" et Rachi explique : "Tant que Sarah était vivante, une bougie était allumée d'une veille du Chabbat à la veille du suivant, la pâte recevait une bénédiction et une nuée était liée à la tente. Après son décès, tout cela disparut et fut restitué avec l'arivée de Rivka".

On peux constater que ces trois miracles se produisirent, non pas de but en blanc, mais, à chaque fois, après une certaine action, un certain accomplissement :

" Une bougie était allumée d'une veille du Chabbat à la veille du suivant" : Tout d'abord Sarah allumait une bougie et c'est uniquement après cette action que la bénédiction se révélait. L'intervention de Sarah était donc indispensable.

"La pâte recevait une bénédiction" : Tout d'abord, Sarah préparait la pâte et après cela la bénédiction se révélait.

"Une nuée était liée à la tente" : La tente fut préparée par Sarah et après cela la bénédiction se révélait.

Cela veux dire que c'est uniquement quand un homme introduit son propre effort et s'aquitte de son obligation, dans toute la mesure de ses capacités, que Hachem lui accorde la bénédiction et l'influence dont il a besoin..



Autre article sur la paracha 'Hayé Sarah cliquer ici

mardi 24 octobre 2017

Vision De La Paracha

Paracha lekh lekha
Genèse 12:1-17:27

Il ne serait pas excessif de dire que les deux mots qui ouvrent la paracha et lui donnent son nom – Lekh lekha, « Va vers toi » – sont les mots les plus importants jamais prononcés dans l’histoire. C’est par ces mots que D.ieu mit Abraham sur la voie qui allait inverser le processus de déclin dans lequel l’humanité se trouvait bloquée depuis l’expulsion du Jardin d’Éden, une voie qui allait finalement mener au Don de la Torah sur le mont Sinaï.

Il y eut, comme nous le savons, un certain nombre de justes qui précédèrent Abraham, mais aucun parmi eux ne réussit – et certains ne montrèrent pas même d’intérêt – à endiguer le courant d’éloignement de D.ieu qui s’était étendu à la terre entière. Au mieux, ils préservaient les anciennes traditions dans les endroits où ils vivaient reclus, à l’abri d’un monde hostile à la Divinité et protégés de son influence négative. Ces justes manquèrent du courage ou de la créativité nécessaire pour résister et s’opposer à cette corruption et tenter de soigner la rupture entre le ciel et la terre.

mercredi 11 octobre 2017

Vision De La Paracha

Paracha Noa'h

Genèse 6, 9 - 11, 32


D.ieu donne instruction à Noa'h (Noé), le seul Juste dans un monde en proie à la violence et à la corruption, de construire une grande arche (la tevah) de bois, enduite de bitume à l'intérieur et à l'extérieur. Car un déluge va « détruire toute chair dans la quelle il y a un souffle de vie de dessous les cieux, tout ce qui est sur la terre périra ».

Noa'h entre dans l'arche avec tout sa famille et deux membres (male et femelle) de chaque espèce animale.

La pluie tombe pendant quarante jours et quarante nuits et « il ne resta que Noa'h et ce qui était avec lui ».

Après cent cinquante jours, les eaux commencent à diminuer et l'arche se pose sur le mont Ararat.

mardi 8 août 2017

Vision De La Paracha

Paracha Ekev                                                                                          
Deutéronome 7, 12 - 11, 25


Dans la paracha de Ekev (ce mot à une double signification "parce que"- signifie que moise sait d'avance qu'il vont accomplir les mitsvots ; et "talon" signifie que même les mitsvots que on aurait tendence à penser qui sont basse comme le talon ont toute leurs importances), Moïse poursuit ses admonestations : il promet aux Enfants d’Israël que, s’ils accomplissent les commandements (Mitsvot) de la Torah, ils connaîtront la prospérité sur la Terre dont ils s’apprêtent à prendre possession, conformément au serment fait par D.ieu à leurs ancêtres.

Il rappelle aussi les manquements commis par la première génération constituée en peuple : le veau d’or, la rébellion de Kora’h, la faute des espions, leurs accès de colère contre D.ieu à Taveirah, Massah et Kivrot Hataavah (« les Sépulcres de la Concupiscence ») : « Vous vous êtes rebellés contre D.ieu depuis le jour où je vous ai connus », leur dit-il . Mais il souligne aussi la bienveillance divine, le pardon des fautes et les Secondes Tables de la Loi données après leur repentance.

lundi 31 juillet 2017

Le 9 av

vous trouverez ici tout le déroulement du 9 av.


L’après-midi du 8 Av


La restriction relative à l’étude de la Torah – autre que celles des parties traitant de la destruction des Temples et d’autres sujets malheureux – débute à la mi-journée de la veille du jeûne.

Le Ta’hanoune (prières de pénitence) est omis de la prière de l’après-midi, ainsi que des prières de Tichea beAv.

Le dernier repas consiste en un oeuf bouilli trempé dans de la cendre ( certains ont la coutume de manger des lentilles en signe de deuil ) Peu avant le début du jeûne, on consomme un « repas de séparation » (« séoudah hamafseket »). Ce triste repas n’est pas très copieux (il devra etre composer d'un seul mets ).

On evite de manger avec plus de 3 hommes car on ne fait pas le zimoun avant de réciter les Grâces après le repas (birkat hamazone).2

Au coucher du soleil, les lois de Tichea beAv prennent effet.( a 21h30 )


L’office du soir

lundi 10 juillet 2017

La Semaine "Maigre"

Voici quelque règles et coutumes pour la semaine maigre (du 1 au 9 av )

- On ne mange pas de viande et pas de vin pendant cette semaine à partir de 24 Juillet soir pour les sefaradim et  à partir de 23 Juillet au soir pour les achkenazim jusqu'à Dimanche soir (sauf pour chabbat). A noter les Sepharadim pourront Samedi soir manger de la viande s'il en reste du Chabbat.

- On devra diminuer dans tout signe de joie extérieurs.

-On a coutume d’écouter un "siyoum" (conclusion d'un traité talmudique) vous pourrez l’écouter durant cette période sur radio j à 14h30.

-Il faudra éviter un maximum de pratiquer des sport dangereux (piscine , parc d'attraction)  ou voyager en avion 

-On rajoutera dans la "tsedaka" durant ces jours .

-si le 9 Av tombe en semaine ( ce qui est pas le cas cette année) on ne pourra pas se couper les ongles et porter des vêtements propre (fraîchement lavée) depuis la fin du Chabbat jusqu’au 9 Av. Pour les Achekenazim depuis Roch Hodech.


Cette année (5777) la semaine commence pour les sepharadim Lundi 24 Juillet au soir et pour les achkenazim le Dimanche 23 Juillet au soir.

Le jeûne du 9 Av étant cette année le Mardi 1 Aout.

dimanche 9 juillet 2017

17 TAMOUZ

Jeûne du 17 Tamouz - 11 Juillet 2017
Début : 03h29 - Fin : 22h43

Un jour de jeûne, un jour de téchouva

Chiva assar béTamouz, le 17 tamouz : le jeûne que nous observons ce jour marque l'entrée dans la période des Trois semaines. C'est en effet le 17 Tamouz 3830 (ou en l'an70) qu'après quatre années de révolte juive les légions romaines ouvrirent une brèche dans les murailles de Jérusalem assiégée.

Cependant, la Michna (Taanit IV , 6) retient quatre autres évènements tragiques qui survinrent également un 17 Tamouz :

Moïse brisa les premières Tables de la Loi lorsqu'il vit le peuple danser autour du veau d'or
Lors de la destruction du premier Temple, c'est un 17 Tamouz que, du fait du siège par les Babyloniens, le sacrifice permanent cessa faute de bétail
Apostomos brûla un rouleau de la Torah
Une idole fut dressée dans le Temple.

QUE FAIRE (OU NE PAS FAIRE) LE 17 TAMOUZ

Les adultes (bar et bat-mitsva) en bonne santé s'abstiennent de boire et de manger de l'aube jusqu'à la tombée de la nuit. Les femmes enceintes ou qui allaitent sont dispensées du jeüne. Lorsque le 17 Tamouz tombe un Chabbat, le jeûne est repoussé au dimanche.

On peut, a la condition d'en avoir eu la claire intention avant de se coucher, se lever avant l'aube pour prendre une dernière collation.

Au cours de l'office du matin des séli'hot sont dites. La Torah (Exode 32, 11-14 et 34, 1-10) y est lue ainsi qu'à l'office de l'après-midi. Selon les rites achkénaze et 'hassidiques la haftarah des jours de jeûne est également lue à ce dernier office. Ceux qui jeûnent veilleront à ne pas omettre l'ajout spécifique aux jours de jeûne dans la bénédiction "Chéma kolénou".

Avant tout, cependant, un jour de jeûne est un jour de méditation, un moment propice pour se tourner vers D.ieu, un jour de téchouva.

Ce jeûne marque le début des "3 semaines"