Menu

mercredi 15 juin 2016

Vision De La Paracha - Nasso , les tribus de Lévi

La Paracha Bamidbar commence en présentant le recensement des enfants d’Israël et elle se conclut par celui de la tribus de Lévi, qui se répartit entre différentes familles. D'abord est défini le recensement des fils de Kehat (dans la Paracha Bamidbar), puis la Paracha Nasso introduit celui des fils de Guerchon et des fils de Merari.

On observe ici une différence, à propos des fils de Kehat qui, lors des voyages dans le désert, portaient l'arche sainte et de celui des fils de Guerchon, qui portaient les tentures du sanctuaire, il est dit, selon une formulation respectueuse, "élève la tête". En effet le mot Nasso signifie à la fois élever et compter, en outre l'homme est désigné par sa tête, parti la plus haute de son corps, ces deux élément soulignent, l'un comme l'autre, l'élévation d'un tel recensement. Alors que pour les fils de Merari, qui portaient les poutres du sanctuaire, la Torah emploie une formulation beaucoup plus simple : "tu les compteras".

Le Midrash explique à ce propos, que : "D.ieu honore les fils de Kehat et de Guerchon, Kehat par respect pour l'arche sainte et Guerchon étant l'ainé. En revanche les fils de Merari étant responsable d'une tache plus simple la Torah n'y fait pas références à l'élévation.

Pour édifier le Sanctuaire dans lequel la présence de D.ieu se révélait, les enfant d'Israël devaient d'une part mener des actions concrète pour bâtir le Sanctuaire, et pour cela ils devaient se servir de toutes leur qualités et capacités, mais d'autre part , ils devaient aussi réduire leur ego et se soumettre à D.ieu.

La mission des Leviim comprenait deux aspect : Les fils de Kehat et de Guerchon représentaient l'action concrète alors que les fils de Merari représentaient la soumission ( Merari à la même étymologie que "Meriroute" - soumission et amertume ).



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire