Menu

lundi 28 mars 2016

Vision De La Paracha - Comme avant la faute

Paracha Chemini
Lévitique 9, 1 - 11, 47



Le verset Chemini 9,2 dit : "un veau du menu bétail pour l'expiation (sacrifice offert par Aharon)" Rachi explique : " afin d’établir que hachem lui accorde l'expiation, grâce à ce veau, pour le veau qu'il a fait (le veau d'or)". On peut, cependant, s'interroger, sur cette affirmation, car, pendant les jours d'inauguration du sanctuaire, Aharon avait déjà offert un sacrifice destiné à expier la faute du veau d'or, comme l'indiquaient le verset Tesvavé 29, 14. Pourquoi donc un sacrifice supplémentaire lui fut-il nécessaire dans le même but ?

Le Tanya explique, au chapitre 4 d'Iguéret Ha Techouva, qu'une expiation présente deux aspects :
1) Elle apporte, tout d'abord, le rachat de la faute.
2) Elle permet, en outre, à celui qui l'a commise dêtre agréé et chéri par hachem, comme avant la faute.

Ceci peut être comparé à un homme qui a mal agi envers le roi et qui, après avoir lui avoir présenté ses excuses et avoir obtenu son pardon, lui envoie un cadeau, afin d'être agréé et chéri par lui, comme il l'était avant d'avoir mal agi.


Il en résulte que le sacrifice offert par Aharon pendant les jours d'inauguration du Sanctuaire avait effectivement pour objet d'obtenir le pardon et l'expiation pour l'esprit de l'homme. A l'inverse, le sacrifice du huitième jour était un "cadeau" qui devait faire plaisir à hachem.

Tel est donc le sens de ce commentaire de Rachi : "afin d'établir que hachem lui accorde l'expiation". La torah souligne ici l'amour profond de hachem pour Aharon, qui était désormais agréé et chéri par hachem comme il l'était avant la faute.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire