Menu

mercredi 6 novembre 2013

Vision De La Paracha

Paracha Vayétsé
Genèse 28, 10 - 32, 3


Commentant le verset Vayétsé 28, 11 :"il prit les pierres de l'endroit et il les plaça sur sa tête", Rachi explique : "yaakov fit une sorte de gouttière, tout autour de sa tête, car il craignait les bêtes sauvages".


Pourquoi donc Yaakov protégea-t-il, avec des pierres, uniquement sa tête et non le reste de son corps ?En effet, de deux choses l'une, ou bien il craignait réellement ces bêtes sauvages et il aurait dû alors protéger l'ensemble de son corps, ou bien il s'en remettait au Saint béni soit-il avec la conviction qu'il le sauverait et, dès lors, pourquoi couvrit-il sa tête uniquement avec des pierres ?

En fait, notre père yaakov, par cette attitude, délivra ainsi un enseignement d'une immense importance pour le service de D.ieu . Lorsque l'on se rend à 'Haran (endroit impure du monde), on aborde alors le grand monde (et ses dangers) et de plus si l'on sait que Lavan l'araméen (le rusé) s'y trouve. De ce fait, on doit, avant tout, s'assurer que sa tête ne soit pas exposée, qu'elle est bien protégée.0

En conséquence, les efforts auxquels un homme doit consentir pour assurer sa subsistance matérielle doivent être uniquement ceux de ses mains ( de la partie la plus superficielle de sa personnalité), ainsi qu'il est dit : "tu mangeras par l'effort de tes mains" non pas par celui de la tête, qui doit, bien au contraire, être protégée, de toutes les bêtes sauvages (les dangers du monde). La tête d'un juif doit se consacrer uniquement aux domaines de la sainteté et de la crainte de d.ieu.

Bien plus, c'est précisément avec des pierres, des minéraux ( la forme la plus basse de l'existence, inférieure aux végétaux, animaux et aux humains) que l'on peux se protéger le tête. En effe, ces minéraux évoquent la soumission la plus totale (puisque inerte), sans la moindre intervention de l'intellect et des sentiments.

© - ccjn.fr

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire