Menu

lundi 10 septembre 2012

Hommage au Rav David Messas l''z


Le Centre Communautaire Juif de Nanterre se devait de rendre un hommage appuyé au rav David Messas l’’z, Grand Rabbin de Paris, décédé dimanche 20 novembre 2011(23 ’Hechvan 5772) des suites d’une longue maladie à l’âge de 77 ans. Héritier d’une filiation de rabbins du Maroc, né à Meknès dans ce que la tradition désigne élogieusement comme la « Petite Jérusalem » le Grand Rabbin de Paris a été non seulement un grand dirigeant comunautaire mais aussi un grand homme. La grandeur d’un homme ne se décrète pas, elle s’acquiert.


Le Grand Rabbin Messas l’’z était synonyme de l’écoute de l’autre, de la disponibilité de chaque instant, de l’attachement viscéral à l’institution consistoriale et à la communauté juive de Paris, de la défense et de l’exigence de la Halakha, d’un judaïsme tolérant et chaleureux, de l’ouverture à la société, de la priorité donnée à la jeunesse et finalement du courage, de la volonté et de la dignité qu’il a su garder jusqu’à son dernier souffle. Son optimisme, sa joie de vivre, sa chaleur, son savoir, sa vitalité, ses convictions, sa force et sa foi resteront à jamais pour le CCJN, attachés à sa mémoire, lui qui nous a toujours soutenu et inspiré. Au-delà d’un visage reflétant à chaque instant le bonheur et d’un sourire légendaire qui restera pour toujours gravé dans les esprits de ceux qui ont eu la chance de le rencontrer, je voudrais rappeler à quel point le Grand Rabbin David Messas l’’z était l’âme et le cœur de la communauté juive parisienne dans son ensemble. En effet, rabbin communautaire pendant de longues années après avoir été ordonné à la fois par le Grand Rabbin de France et par le Grand Rabbin d’Israël, il avait su se mettre au service de chacun, simplement, en écoutant son prochain avec tolérance, et c’est justement sa pratique d’un judaïsme ouvert, souriant et joyeux mais sans concession sur l’essentiel, qui avait redonné aux juifs de France, une nouvelle envie de judaïsme. 

Il a été présent à Nanterre lors de tous nos grands événements comme le dernier en date, à l’intronisation de notre dernier Sefer Torah en octobre 2010, où il nous invitait à l’union sacrée autour de la Torah. 

Le Grand Rabbin David Messas l’’z était Chevalier de la Légion d’Honneur, Officier de l’ordre national du Mérite, Officier des Palmes Académiques et avait reçu le Prix de Jérusalem. Il a également été élevé au rang de Grand Officier du Ouissam Alaouite, par le roi du Maroc.

Je n’oublierai jamais son écoute et son sourire. Que son mérite nous protège.

Paul Silvéra

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire