Menu

mardi 15 juillet 2014

PLUS QUE JAMAIS SOLIDAIRE

Depuis plus d'une semaine, nous vivons tous au rythme des alarmes qui retentissent partout en Israel. A chaque fois la même question: Dôme de Fer va t il réussir à intercepter ces missiles tirés à partir de Gaza et qui
cherchent à faire couler le sang juif ?
À chaque fois la même angoisse !
A chaque alerte, quelques dizaines de secondes, au mieux, 2 minutes pour trouver un abri et attendre !
A chaque fois le même regard scrutant le ciel ! A chaque fois les mêmes prières !
Un rythme incessant qui oblige des centaines de milliers de nos frères israéliens à se cacher.
Comment ne pas avoir à l'esprit les visages de ces hommes, femmes et enfants qui n'en peuvent plus d'être les otages de terroristes sanguinaires qui se réfugiant dans des écoles, des hôpitaux, des jardins d'enfants ou des immeubles d'habitations de Gaza, tirent sur des civils.
Depuis près d'une semaine, jours et nuits, le bal macabre des missiles du Hamas prive plus d'un million d'Israéliens de vivre normalement.
Alors que dans n'importe quelle partie du monde, une attaque sur la population civile aurait entraîné une réaction forte, seul Israel se doit de se contenir et de trouver la réponse appropriée  mesurée.
Que feraient les USA, les russes ou la France face à une telle agression ?
Depuis une semaine, l'armée de l'air réalise un travail minutieux cherchant à la fois à éliminer les terroristes et à préserver la population civile.
Pas une armée au monde n'aurait pris tant de précaution si sa population était bombardée.
A chaque fois, des appels téléphoniques, des sms et des tracts appellent la population à s'éloigner des zones visées, privant Israel de l'un des éléments essentiels d'une réplique, c'est à dire la surprise.
Mais rien n'y fait, les assassins du Hamas se cachent et s'abritent derrière les enfants et les civils palestiniens. Ils les utilisent comme boucliers humains, les obligent à rester sur place et cherchent à en faire des martyrs.
Tsahal a sur lui la lourde tâche de devoir protéger sa population et celui de rester cette armée unique, éthique et humaine.
Mais combien de temps encore, la population israélienne pourra supporter de vivre dans l'angoisse d'une interception manquée.
Dans la presse, commencent à apparaître les traditionnelles critiques et les mêmes mots repris du jargon des bienpensants : "réponse proportionnée" , "appel au dialogue", " appel au cesser le feu" ... Ils font le décompte des morts et des blessés reprochant presque à Israël de savoir protéger les siens !
A cela s'ajoute la propagande terroriste qui trouve écho auprès de tous les antisémites antisionistes. Certains osent parler de génocide bafouant la mémoire de ceux qui sans défense ont été gazés dans l'indifférence totale du monde.
Certains commencent à se réunir et à manifester à Paris et ailleurs.
Ils appellent à faire disparaître Israël et certains crient "mort aux juifs " en arabe. Ils appellent à la solidarité totale avec le combat du Hamas "sous toutes ses formes" se rendant ainsi complices du terrorisme aveugle. Pour l'instant, ils ne sont que quelques centaines, mais nous pouvons craindre qu'ils soient demain plus nombreux etqu'ils provoquent des actes antisémites.
Comme à chaque fois qu'Israel est attaqué et doit réagir, nous devons être unis et totalement solidaires avec son combat juste et vital.
Israel a besoin de se sentir soutenu et je vous invite et vous demande plus que jamais de choisir cet été Israël comme destination de vos vacances.
N'annulez surtout pas vos voyages car ce serait condamner nos frères israéliens à une double peine : celle de défendre notre Terre et celle d'être privés de travail.
Lorsque vous y serez, regardez les bien dans les yeux, les enfants que vous croiserez auront certainement pleuré lors d'une alerte. Regardez nos jeunes en âge d'être soldats, ils auront sûrement été mobilisés !


Gil Taïeb
Président de l'ABSI Keren Or

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire