Menu

mercredi 29 mars 2017

Vision De La Parachan : Un appel affectueux

Paracha Vayikra
Lévitique 1, 1 - 5, 26


Le premier verset, introduisant le livre de Vayikra dit : "Et, il appela Moché". Rachi explique : "Toutes les paroles, tous les propos, toutes les injonction de la torah sont précédés par cet appel, qui est un terme affectueux.

Cet "appel affectueux" souligne, en effet, l'estime, l'amour de Hachem pour les enfants d’Israël, y compris pour ceux qui n'avancent pas encore sur la voie de la Torah, ou même qui ont transgressé ses commandement, ce qu'à D.ieu ne plaise.

Telle est donc la raison profonde pour laquelle cet "appel affectueux" doit précéder : "toutes les paroles, tous les propos, toutes les injonction" de la Torah. En l'occurrence, cet appel a la préséance sur la Torah, il est plus élevé qu'elle (il est donc exprimé en premier lieu). Il ne s'adresse pas à un juif du fait de sa pratique de la Torah et des Mitsvots ( l'appel n'identifie pas clairement cela) , mais uniquement parce qu'il est Juif.

Ainsi même si cet "appel affectueux" fut lancé à Moché, concrètement, il est prononcé, à proprement parlé, pour chaque Juif à titre individuel. En effet, c'est du fait de l'élévation de d'Israël que Moché reçut cet appel et, selon les termes du commentaire de Rachi : " c'est grâce a vous que D.ieu me parle".

Il découle de ce qui vient d'être dit un enseignement pour le service divin de chaque juif. Lorsque l'on se consacre à rapprocher les cœurs des enfants d’Israël de leur Père qui se trouve dans les cieux, on assume, de cet façon, la mission qui est confiée par le chef de la génération, et l'on doit alors se rappeler, en permanence, que l'appel affectueux adressé à chaque Juif qui devient ainsi l'émissaire de Moché n'est pas lié à sa propre qualité, mais bien à l'élévation intrinsèque du Juif auprès duquel il exerce cette mission (bien qu'il semble, en apparence, éloigné de la pratique de la Torah).

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire