Menu

jeudi 9 novembre 2017

Vision de la Paracha - Hayé Sarah

   L'effort de l'homme qui révèle la bénédiction

Le verset 'Hayé Sarah 24, 26 dit : "Its'hak la conduisit dans la tente de Sarah, sa mère" et Rachi explique : "Tant que Sarah était vivante, une bougie était allumée d'une veille du Chabbat à la veille du suivant, la pâte recevait une bénédiction et une nuée était liée à la tente. Après son décès, tout cela disparut et fut restitué avec l'arivée de Rivka".

On peux constater que ces trois miracles se produisirent, non pas de but en blanc, mais, à chaque fois, après une certaine action, un certain accomplissement :

" Une bougie était allumée d'une veille du Chabbat à la veille du suivant" : Tout d'abord Sarah allumait une bougie et c'est uniquement après cette action que la bénédiction se révélait. L'intervention de Sarah était donc indispensable.

"La pâte recevait une bénédiction" : Tout d'abord, Sarah préparait la pâte et après cela la bénédiction se révélait.

"Une nuée était liée à la tente" : La tente fut préparée par Sarah et après cela la bénédiction se révélait.

Cela veux dire que c'est uniquement quand un homme introduit son propre effort et s'aquitte de son obligation, dans toute la mesure de ses capacités, que Hachem lui accorde la bénédiction et l'influence dont il a besoin..



Autre article sur la paracha 'Hayé Sarah cliquer ici

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire