Menu

jeudi 25 décembre 2014

Vision De La Paracha

Paracha Vayigach

Genèse 44, 18 - 47, 27


Le verset Vayigach 44, 18 dit : "Yehouda se présenta devant lui ( yossef ) et il dit : mon maître, de grâce, que ton serviteur prononce une parole aux oreilles de mon maître et que ta colère ne s'enflamme pas contre ton serviteur, car tu es comme le pharaon". Et, l'on peux donner de ce verset la lecture suivante:

"Yehouda se présenta devant lui" : Un juif doit se présenter devant le Yossef , le tsaddik de sa génération, afin de recevoir sa bénédiction ( le tsaddik révèle la bénédiction, pour l'ensemble de sa génération et il est donc nécessaire de se présenter devant lui pour la recevoir).

"Et il dit : mon maître" : Dans un premier temps, il souhaitera que l'influence spirituelle du tsaddik pénètre en lui. De la sorte, il sera proche de lui s'unifiera à lui ( et, c'est alors qu'il pourra formuler sa requête).

"De grâce, que ton serviteur prononce une parole aux oreilles de mon maître" : C'est uniquement après cela ( apres avoir obtenu cette proximité ) qu'il sollicitera une bénédiction pour lui-même, en tout ce qui le concerne, à titre personnel.

"Et que ta colère ne s'enflamme pas contre ton serviteur" : Néanmoins, même si une telle proximité a effectivement été obtenue, il pourra encore ressentir qu'il est insignifiant, devant le tsaddik. Il lui demandera donc de ne pas se mettre en colère ( du fait de son intiative déplacée ) , de ne pas penser qu'il lui fait perdre son temps, qu'il le dérange en évoquant devant lui ses problèmes personnels, qui sont sans aucune commune mesure avec lui.

"Car tu es comme le pharaon" La royauté du pharaon évoque celle de d.ieu, béni soit-il et "les tsaddikim sont à l'image de leur créateur". Tout comme le béni soit-il est la perfection du bien et de la bonté, envers toutes ses créatures, sans la moindre exception, il en est de même également pour le tsaddik.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire