Menu

jeudi 7 février 2013

La religion est-elle encore pertinente?



Cyberespace, espace interstellaire, espace intérieur. Séquençage du génome, globalisation. Cartes à puce, bombes intelligentes, cellules souches et téléphones cellulaires. On ne peut le nier : nous vivons une nouvelle ère. La science-fiction est devenue une réalité scientifique. On peut alors se demander : dans ce nouvel ordre des choses où la science et la technologie transforment notre manière de vivre, la religion est-elle encore nécessaire ? Avons-nous encore besoin de nous soumettre à un antique – et apparemment tout à fait obsolète – code de lois, alors que nous sommes tellement plus avancés que nos ancêtres ?

Mais laissez-moi vous demander : Les Dix Commandements ont-ils dépassé leur « date limite de vente » ? La foi et le doute, le meurtre et l’adultère, le vol et la jalousie sont-ils passés de mode ? Malgré toutes nos extraordinaires avancées médicales et scientifiques, la nature humaine elle-même a-t-elle réellement changé ? Les problématiques morales auxquelles nos ancêtres durent faire face ne sont-elles pas les même que les nôtres ?


Qu’on se déplace en charrette à bœufs ou en Mercedes, il nous faut encore choisir entre une conduite dangereuse et égoïste et la courtoisie et la civilité. Devoir s’occuper de parents vieillissants n’est pas une difficulté nouvelle. Les problèmes que la Torah aborde – rivalité entre frères, conjoint jaloux, nations en guerre, etc – font toujours la une des journaux. Nous luttons encore pour établir ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui est moral et ce qui est immoral, ce qui est éthique et ce qui est tordu, et le meilleur ordinateur du monde ne peut pas répondre à ces questions à notre place.

La science et la technologie s’occupent du « quoi » et du « comment » de la vie, mais elles ne répondent pas au « pourquoi ». Pourquoi existons-nous ? Pourquoi devrai-je être sympathique avec mon voisin ? Pourquoi ma vie devrait-elle être plus noble que celle de mon rottweiler ? La science et la technologie ont résolu des questions qui ont déconcerté l’humanité pendant des siècles. Mais elles n’ont pas répondu à une seule question morale. Seule la Torah s’attaque à ce terrain miné. Et ces questions sont peut-être plus pressantes aujourd’hui qu’elles ne le furent jamais.

La Torah est vérité et la vérité est éternelle. Les scénarios vont et viennent. Les modes de vie changent selon la géographie. Les contextes sont différents, mais les problèmes qui vous prennent aux tripes sont partout les mêmes. Si la Torah fut jamais nécessaire, elle l’est autant aujourd’hui, et peut être davantage. Puissions-nous continuer de trouver une direction et une clarté morale dans les vérités éternelles de notre sainte et éternelle Torah. Amen.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire